Retour

Il veut que les enfants de famille d'accueil aient une vie plus facile que lui

Famille d'accueil de Rob Scheer

Au Québec ou ailleurs, les enfants en famille d’accueil peuvent vivre des défis d’adaptation que peu de gens auront à vivre dans leur vie. Heureusement, parfois la tragédie se transforme en belle histoire!

Un début de vie difficile

Rob Scheer est né dans une famille de 10 enfants de parents inadéquats. Quand il était petit, son père biologique s’amusait à pointer une arme vers les enfants de la famille en disant à la blague : « lequel est-ce qu’on tire en premier »?

Il a vécu des abus physiques et sexuels jusqu’à la mort de ses parents quand il avait 10 ans. Il a ensuite été placé dans une famille, où il a malheureusement continué à vivre de l’abus psychologique.

L’homme, maintenant adulte, se souviendra toujours de l’humiliation d'arriver dans une nouvelle famille en devant trimbaler ses effets personnels à l'intérieur d'un sac à ordure.

Au lieu de se plaindre à tout jamais de ses traumatismes vécus en bas âge, il a décidé d’agir pour changer les choses.

Voici une vidéo (en anglais) qui raconte la touchante histoire de ce père de famille d'accueil:

Donner au suivant ce que l'on n'a jamais reçu

Lui et son conjoint ont d’abord pris sous leur aile un frère et une sœur venant d’un milieu très dur. Le jeune garçon avait tendance à mordre, et il souffrait du syndrome d’alcoolisme fœtal (SAF).

Lorsque le couple a été informé que la présence d’animaux pourrait aider le garçon souffrant de SAF, ils ont décidé d’y aller à fond la caisse en achetant une ferme, où vivent des chèvres et d’autres animaux. Depuis, l’enfant a développé de réels talents pour prendre soin des bêtes, et son comportement à l’école s’est amélioré radicalement. Il n’est simplement plus le même…il est devenu un enfant heureux!

Malgré les difficultés initiales des premiers mois, l’expérience a été si positive que le couple d’hommes a rapidement décidé de prendre en charge deux autres jeunes garçons.

Les fruits de la persévérance

Au début, certains intervenants éprouvaient des préjugés et craignaient de voir des enfants noirs être élevés par un couple d’hommes blancs homosexuels. Monsieur Scheer et son partenaire leur ont prouvé qu’ils avaient tort.

Non seulement ce super papa a changé la vie de ses 4 enfants, mais il a aussi compris que ces gamins avaient besoin de se sentir réellement accueillis. L’expérience lui a beaucoup appris sur lui-même, car il a pris conscience des besoins qui n'avaient pas été comblés durant sa propre enfance.

Offrir du réconfort et de la dignité

Lorsque les jeunes sont rentrés dans sa vie, il a remarqué quelque chose : ils avaient tous ce même sac de poubelle pour transporter leurs effets personnels.

L’homme a décidé de mettre sur pied le projet Comfort Cases pour offrir à certains enfants déracinés un bagage pour qu’ils retrouvent une certaine dignité lors de leur  arrivée dans des nouvelles maisons. Cette initiative a eu tout succès: ils ont distribué plus de 25 000 sacs à ce jour!

Le projet prévoit des sacs différents selon l’âge des enfants. En plus d’un sac à dos neuf, on y trouve un pyjama, une petite couverture, une brosse à dent et autres items pour l’hygiène personnelle, un toutou en peluche, des crayons et un cahier. Bref, ils ont pensé à tout pour que ces petits humains se sentent dignes, et pour leur offrir du réconfort et du soutien. Tout ça est possible grâce aux dons du public.

Sans aucun doute, les enfants du Québec qui sont pris en charge par la DPJ pourraient eux aussi bénéficier de cette douce attention à leur égard afin de faciliter ce grand transit dans leur vie chamboulée.

Comme quoi de l’attention, de l’affection et une bonne dose de dignité peuvent faire une grande différence dans la vie d’un enfant, peu importe s’il a vécu des traumatismes ou de sévices dans son début de vie.

Et on retiendra aussi de cette histoire que les chèvres peuvent changer des vies!

Plus d'articles